Accueil > Découvrir > Pages d'histoire > Dossiers thématiques > Commerce au Moyen Âge

Découvrir

Commerce au Moyen Âge

Début du privilège

Attention : vous devez installer la dernière version du module Flash afin de visualiser correctement les images.

Le marché de Bridiers

Guillaume II de Naillac, vicomte de Bridiers, seigneur du Blanc et de Châteaubrun, était un important noble du Berry. Frère de Philibert de Naillac, grand-maître de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem, il mena une brillante carrière au service du roi Charles V et de son frère, le duc Jean de Berry. En 1369, lors de la reprise des hostilités contre l'Angleterre, il fut créé capitaine de Saint-Savin-sur-Gartempe. Toujours au service du roi, Guillaume de Naillac fut créé sénéchal de Saintonge et gouverneur de la Rochelle, le 16 avril 1383. Proche du duc de Berry, dont il fut le chambellan, en même temps qu'il l'était du roi, il fut institué sénéchal de Beaucaire et de Nîmes le 9 février 1393.

 

Récompensé de ses services par de nombreuses pensions et donations de terres, Guillaume de Naillac n'oublia pas de développer sa seigneurie de Bridiers. Par cet acte de décembre 1401 le roi Charles VI, ou plutôt le duc de Berry, car le roi, considéré comme fou, est placé sous régence, lui octroit le droit de tenir un marché hebdomadaire à Bridiers. A cette époque, Bridiers est déjà devenu un pôle secondaire à côté de la ville de la Souterraine, qui appartient à Saint-Martial de Limoges. Le but de Guillaume de Naillac est de développer la ville au pied de son château pour lui permettre de reprendre l'ascendant sur le bourg voisin.