Accueil > Archives pratiques > Nous connaître > Nos missions > Conserver

Archives pratiques

Conserver

Conditionnement.JPG

La conservation matérielle des archives est une mission essentielle car elle est garante de la transmission du patrimoine, d’une mémoire collective et individuelle.

Chaque document est précieux car il est unique ; le rôle des archives est ainsi d’assurer sa pérennité.

Conserver un document couvre plusieurs domaines d’action :

            Il faut tout d’abord le protéger contre les différents facteurs susceptibles de l’altérer, de le détruire ou de le faire disparaître. On compte parmi ses nombreux ennemis : la lumière, la poussière, l’humidité, les agents biologiques tels que les moisissures ou les insectes, les sinistres, le constituant même du papier, les vols, les manipulations humaines… Pour se prémunir, les Archives mènent une politique de conservation préventive en conservant ses documents dans des lieux (magasins) répondant à des normes internationales très strictes. Ceux-ci sont par exemple protégés de la lumière, ont un taux d’hygrométrie de 50%, une température oscillant entre 18 et 20°C, une ventilation mécanique contrôlée et sont équipés d’alarmes incendie. Le bâtiment lui-même est protégé par une alarme anti-vol.

Les documents d’archives font aussi l’objet d’un soin particulier : ils sont dépoussiérés, débarrassés de tout objet métallique (agrafes, trombones) et placés dans du papier et des boîtes au Ph neutre de taille adaptée.

            La conservation des archives passe aussi par la restauration. En effet, si un document a subi des dégradations importantes (moisissures, déchirures, brûlures …) un travail de restauration par un membre de l’équipe ou par un prestataire extérieur sera mis en place. Dans l’idéal, cette action a pour but de remettre en état le document tout en conservant son authenticité et son intégrité. Il faut en outre employer des techniques décelables et des traitements réversibles.

            Enfin, pour conserver au mieux les documents, les services d’Archives ont recours à des supports de substitution tels que les microfilms ou les fichiers numériques (numérisation du cadastre napoléonien, microfilmage de l’état civil et des registres paroissiaux…) qui sont consultables en ligne ou sur place. Grâce à cela le document original sera protégé des manipulations répétées tout en fournissant son contenu informatif au lecteur.

magasin.JPG