Accueil > Rechercher > Répertoires et Aides à la recherche > Aides à la recherche > Organisation du territoire > Noms révolutionnaires des communes

Rechercher

Noms révolutionnaires des communes

Avec le décret du 25 vendémiaire an II (16 octobre 1793) c’est environ 3000 communes françaises qui changent de nom (dont 116 communes creusoises).
Ce changement voulu par la Convention nationale vise à supprimer tout ce qui pourrait « rappeler les souvenirs de la royauté, de la féodalité ou de la superstition ».
Les nouveaux noms s’inspirent de la ferveur révolutionnaire ou de la topographie. Certaines communes se contentent de supprimer simplement le terme « offensant ». C’est notamment le cas de celles contenant le mot « Saint » ou « Sainte ». D’autres communes encore croisent les diverses solutions.
Ainsi Basville devient Liberté-sur-Cher et la Chapelle-Taillefert se transforme en Montrocher tandis que Saint-Dizier-les-Domaines change pour Les Domaines et Lourdoueix-Saint-Pierre est renommé Lourdoueix-la-Creuse.
Peu de ces changements ont survécu à la Révolution Française (aucun dans le département de la Creuse) ; le 8 juillet 1814, Louis XVIII abroge le décret du 25 vendémiaire.

Consultez la liste des noms révolutionnaires